a10 juin 2017 visite Montellier MOF pilotée par Alain lascoutounax IMG_0730

Le “MUSEE de l’automobile BERLIET” à Montellier dans l’Ain

Actualité MOF 1 commentaire

Michèle Wolff, responsable des festivités au sein du bureau des MOF du Rhône, sur les conseils de Mr Daniel Girard et Dominique Pasinetti, a déclenché cette visite technique fort intéressante : Le “MUSEE de l’automobile BERLIET” à Montellier dans l’Ain, samedi 10 juin 2017.

Pas moins de 25 personnes au Rdv à 09h30 pour cette visite de 3 heures, orchestrée de main de maître par un ami, Alain Lascoutounax 43 ans d’entreprise (pas de la famille d’Astérix ou très éloigné…) sur le début de l’automobile avec la présentation d’un film de 10 mn sur Mr Marius BERLIET le visionnaire.

a10 juin 2017 Alain Lascoutounax avec Dominique Pasinetti MOF design de Renault Trucks IMG_0733

Puis ,Premier atelier regroupant les première automobiles des 1885 et l’évolution pour produire les premiers camions vers 1905… l’histoire retiendra que près de 245 fabriquants d’automobiles rayonnaient dans la région lyonnaise et oui il y avait des inventeurs.

Petite question : pourquoi les premières voitures avaient le volant à droite ?

Et bien, les routes de l’époque souvent en terre ou chemin étaient bordées de fossés et pour voir ou se trouvait les roues il fallait mieux mettre le volant à droite, puis quand les automobiles furent plus nombreuses les routes plus carrossable, il fallait voir loin pour dépasser ou doubler, là avec le volant à droite, on ne voyait rien et le volant passait à gauche pour voir loin lors du dépassement…. pas saut les amis….

Rencontre dans le premier atelier de la fondation Berliet, construit en 1985 au Montellier, des premier camions à bandage puis sur pneumatique Michelin avec des avancées technologiques d’année en année surprenantes, avec une série de véhicules testés dans le désert africain amenant encore des évolutions formidables tels que les suspensions ou encore les roues jumelées.

Arrêt sur le formidable T100 , véhicule pouvant transporter 100 tonnes (construit en 4 ou 5 exemplaires pour déplacer des colonnes de forage dans le Sahara , sans démonter l’ensemble..) car la devise de Marius était : « avant de gagner de l’argent, il faut satisfaire le client » d’ou cette formidable envie d’innovation permanente pour répondre au besoin des clients.

Trois ou quatre hangars, ou toutes les époques des camions pompiers au militaire en passant par les autocars et présentant les dernières générations de camions moderne les gamme R, en passant par le AE ou Magnum puis prémium/Midlum en arrivant sur la dernière gamme RENAULT Trucks le “K”.

Il faut savoir que c’est dans les années 1985 que le gouvernement décide la fusion des marques Saviem et Berliet pour ne faire qu’un constructeur national : Renault Véhicule Industriel qui sera vendu en 2000 au groupe suédois AB VOLVO qui aujourd’hui regroupe plusieurs marques.

La visite se termine dans l’atelier ou des véhicules classées au monument historique sont présentés, on y retrouve le char Renault de 1918 ou Berliet fabriquait la tourelle à Vénissieux, et quelques véhicules extraordinaires que vous devez aller voir car c’est le patrimoine de notre pays.

Je ne peux que vous encourager à visiter ce beau patrimoine que la “Fondation Berliet” entretien et fait vivre par la générosité de tous.

Prenez, notre guide passionné comme nous tous, Alain vous emmènera dans le monde merveilleux du camion, c’était aussi mon mode pendant toute ma carrière et j’en suis fière.

À 12h30 voir 13h nous avons ensemble déjeuner à l’auberge du grand Birieux où le filet de Carpe au beurre persillé, a été apprécié de tous. Cette journées fort agréable et apprécié de tous restera comme un bon moment de la section MOF du Rhône.

 

Dominique Passinetti MOF en 1976 fonderie et en 2011 design

Partager cet article

Commentaires

  1. Louche

    Entrée chez Berliet en 1964 et ayant pris ma retraite en 1999, je désirerai faire visiter le musée Berliet au Montpellier à un groupe d’amies (12 personnes). Pouvez vous me dire si cela est possible et si oui, comment s’y prendre?
    Merci de votre prise ne compte de ma demande
    Salutations
    Claude Louche

Laisser un commentaire