ciamarone Dominique

Un Meilleur ouvrier de France aux Émirats Arabes Unis

Revue de presse Commenter

Crémieu,
Aujourd’hui, Dominique Ciamarone, Meilleur Ouvrier de France en marqueterie d’art, s’envole pour les Émirats Arabes Unis avec le réseau national export des Chambres de métiers et de l’artisanat. Son talent saura-t-il convaincre les acheteurs de Dubaï ?

Dominique Ciamarone commençait à peindre alors qu’il n’avait que 10 ans, et quelques années plus tard, découpait dans du carton épais l’emplacement de petits motifs qu’il remplissait ensuite par de fines lamelles de bois. De découpes en découpes, de motifs en motifs, le jeune garçon grandit. Et à 50 ans, il est devenu « la » référence en marqueterie d’art.

En 1990, il reçoit le titre de Meilleur Ouvrier de France. Autodidacte, il travaille comme un peintre, mais se doit d’être muni d’un bistouri pour ses découpes de placage de bois. Sa marqueterie est d’une finesse qui a fait sa réputation. Les moindres détails sont présents, les couleurs respectées. Il faut avoir le sens artistique mais aussi manuel.

Dominique Ciamarone n’utilise aucune teinture pour réaliser ses œuvres, mais se sert de plus de 120 essences de bois différentes et d’une quinzaine de bois précieux. Son seul luxe, l’incrustation parfois d’étain ou de cuivre pour donner plus d’ampleur à ses tableaux ethniques. Il commande des placages dans de nombreux pays, soucieux de donner le meilleur de son talent.

Du bois venu du monde entier

Installé en haut du hameau de Beptenaz à Crémieu. C’est dans le calme et la lumière, indispensables a l’accomplissement de son art que Dominique Ciamarone accueille les visiteurs. Dans son atelier, des lamelles de bois venues des quatre coins du monde, et de partout, des tableaux : petits, grands, oeuvres mystiques, portraits, animaux, vierges, tout est sujet à créer.

Souvent, son travail l’amène à franchir les frontières du pays. Sa réputation est devenue, au fil des ans, de renommée internationale. Seul maitre en marqueterie d’art dans la région lyonnaise, il est présent sur tous les salons en France et à l’étranger.

C’est pourquoi, aujourd’hui et jusqu’au vendredi 9 octobre, le marqueteur s’envole pour les Émirats Arabes Unis !

Cinq jours pour convaincre

Pour Dominique Ciamarone, l’aventure s’écrit avec un grand « A’ ! Pour ce voyage, il a acheté un costume, a fait réaliser des plaquettes en anglais sur papier glacé, mais n’a pas eu te temps d’apprendre l’anglais et encore moins l’arabe…

OPÉRATION DE PROSPECTION

∎ Depuis plusieurs années, le réseau national export des Chambres de métiers et de l’artisanat organise pour les entreprises artisanales du secteur habitat-décoration haut de gamme, des opérations de prospection sur les Émirats Arabes Unis.

Ces opérations ont permis à de nombreux artisans d’échanger des contacts commerciaux prometteurs et parfois même d’assurer des premières commandes.

UN MARCHÉ À CONQUÉRIR

∎ Abu Dhabi résiste mieux du fait de ses réserves de pétrole et de son économie moins mondialisée. Le marché de la décoration haut de gamme, porté par de grands projets hôteliers (ou culturels sur Abu Dhabi) reste attractif et l’offre française en ce domaine continue de bénéficier d’une excellente notoriété.

Cependant, le réseau national export des Chambres de métiers et de l’artisanat gère la traduction.

L’artiste a déjà trois rendez-vous confirmés sur place, avec un acheteur pour les grands hôtels de Dubaï et deux décorateurs. Le savoir-faire nord-isérois aux Emirats Arabes Unis : c’est possible !

 

de François Montagnon

Laisser un commentaire