Jean-Paul Lechevalier MOF

Jean-Paul Lechevalier ou l’art du bien manger

Revue de presse 1 commentaire

26 Novembre 2008 – Le Progrès

 Né à Tarare, Jean- Paul Lechevalier va consacrer sa vie à l’art du bien manger. Sous le charme d’une grand-mère, véritable cordon-bleu, il découvre le métier de cuisinier chez Jean Brouilly, à Tarare. Cinq ans d’apprentissage l’amènent au Sofitel de Lyon, chez Paul Bocuse, chez Laurent à Paris puis chez Jean-Paul Lacombe d’où il part pour lancer le Gourmandin (3e) En 1989, il ouvre son propre restaurant, le Saint

Alban (1er), qu’il dirige pendant dix-huit ans. À 50 ans, il décide de se remettre en cause et vend son affaire. Opiniâtre, curieux d’esprit, travailleur épris de qualité, il s’adonne à la guitare, à la pêche, à la mycologie et apprécie le café-théâtre. Homme d’écoute et sensible à la sincérité, ce meilleur ouvrier de France (MOF) vient d’ouvrir une boutique traiteur, au 7 rue Jean de Tournes. Il entend y développer le « service à la personne ».

Jean-Paul Lechevalier a travaillé avec les plus grands chefs / Photo Michel Nielly

Commentaires

  1. Francisco lastre cespedes Lastre cespedes

    Je travalle pour jean paul en son promier restaurant le saint alban en1989 je feit les travaux del restaurant un saludo de andalucia

Laisser un commentaire